Interview de Doll Stream

Interview de Doll Stream

Pouvez-vous nous présenter Doll Stream ?

Doll Stream repose sur l’importation d’un concept américain qui rencontre un grand succès aux Etats-Unis, à savoir la fabrication de « poupée-peluche » à l’effigie de personnalité, et notamment de sportifs. Désireux de franciser le concept dans un premier temps, nous l'avons nommé « Poupluche ». Ensuite, il nous fallait lancer le concept et le faire connaître. C’est donc légitimement qu’en 2013 nous nous sommes tournés vers le PSG pour acquérir une licence officielle et leur proposer de lancer notre première collection de poupluches sur le marché français, à l’effigie des stars majeures du club parisien, à l’époque formidable machine médiatique « drivée » par l’arrivée de Zlatan Ibrahimovic dans le championnat de France.

Vous signez en 2013 une licence exclusive de distribution des produits Bleacher Creatures, qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans cette aventure et d’importer le produit en France ?

L’absence totale de produit similaire sur le marché, la qualité du produit fini grâce au savoir-faire de Bleacher Creatures, et le succès américain nous ont encouragés à aller de l’avant sur le marché français. Aujourd’hui nous ne regrettons rien et sommes même enthousiastes à l’idée de s’attaquer au secteur de la culture et du divertissement, avec des projets important à l'effigie de chanteurs.

3 ans plus tard, vous êtes licenciés pour le Paris Saint-Germain, le Stade Toulousain et l’equipe de France de Football. Quel est l'engouement des français pour ces Poupluches ?

Aujourd’hui, nous avons une double casquette. Nous importons des produits sous licence officielle via la société Bleacher Creatures, quand les licences signées aux Etats-Unis incluent les droits pour le marché français (la NBA, DC Comics, Rocky, la NHL, The Hobbit, Le Seigneur des Anneaux…) mais nous avons également la possibilité de signer des licences localement pour exploiter ce concept de « poupée-peluche à l’effigie de personnalité ». Fort du succès médiatique et commercial du lancement de la licence PSG en Novembre 2013, nous avons depuis, signé avec l’Equipe de France de Football avant le Mondial 2014, développé des gammes dans le milieu du rugby avec le Stade Toulousain, mais également avec certains clubs majeurs du football européen comme Chelsea, Liverpool, Manchester City et le FC Barcelone. Dans les prochains mois, nous vous annoncerons de nouvelles licences majeures dans le milieu du football et je suis convaincu que celles-ci nous permettront de refaire le buzz et de continuer à séduire les fans de football en France et à l’étranger.

Les joueurs eux-mêmes apprécient et se mettent en scène avec leur Poupluche, dans quelle mesure participent-ils au développement du projet ? Quelle relation y-a-t-il avec eux ?

Lors de chaque nouveau partenariat, l’objectif est d’organiser la rencontre des personnalités avec leur poupluche. Cette rencontre permet de « valider » le produit aux yeux des supporteurs et de faire un buzz caritatif, car les premiers exemplaires sont souvent dédicacés et le bénéfice de leur vente, reversé à des associations. Etant un produit relativement nouveau sur le marché européen, avoir une poupluche à son effigie est souvent perçu comme une marque de reconnaissance du travail fourni sur le terrain, notamment du fait que l’ensemble des joueurs des équipes avec qui nous travaillons ne dispose pas de sa poupluche. Nous avons tissé des liens avec les community managers d’un certain nombre d’entre eux, ce qui nous permet d’avoir un relai digital auprès des communautés de fans de chacune des personnalités ayant sa poupluche.